Anaïs Barbeau-Lavalette sera la porte-parole

de la 11e édition du World Press Photo Montréal et signera une exposition

sur les réfugiés syriens arrivés à Montréal

Événement présenté du 31 août au 2 octobre 2016 au Marché Bonsecours

Photo: André Turpin

Photo: André Turpin

Montréal, le 16 juin 2016 — L’auteure et réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette sera la porte-parole de la prochaine édition du World Press Photo Montréal, présentée du 31 août au 2 octobre prochain au Marché Bonsecours. Par la même occasion, l'artiste multidisciplinaire se voit offrir une carte blanche pour présenter une exposition qu’elle a choisie de consacrer aux réfugiés syriens récemment arrivés à Montréal. Celle qui a remporté en mai 2016 le Prix des libraires pour son roman La femme qui fuit (Marchand de feuilles) souhaite ainsi témoigner de la réalité des nouveaux arrivants syriens dans la métropole, en valorisant notamment l’apport de plusieurs Montréalaises et Montréalais, chaque jour mobilisés pour encourager et faciliter leur intégration.

 

Présentée sous forme d’une série de portraits, cette exposition s’effectuera en collaboration avec Guillaume Simoneau, photographe au sein du collectif montréalais Consulat. « La mission et la portée du World Press Photo touchent plusieurs de mes préoccupations, tant comme citoyenne que comme artiste. C’est pourquoi je suis particulièrement heureuse d’avoir l’occasion de collaborer à l’événement en intégrant au contenu une perspective à la fois complémentaire, locale et universelle », souligne Anaïs Barbeau-Lavalette.

 

Née en 1979, artiste pour la Paix en 2012, Anaïs Barbeau-Lavalette a réalisé plusieurs longs-métrages documentaires, maintes fois primés, dont Les Petits princes des bidonvilles (2000), Si j'avais un chapeau (2006), Les Petits Géants (2010, récipiendaire d’un Gémeaux) et Se souvenir des cendres (2010), qui suivait l'aventure du film Incendies de Denis Villeneuve et remportait le Gémeaux du Meilleur documentaire ainsi que Le plancher des vaches (2014).

 

Elle réalise deux films de fiction Le Ring (2008), Inch'allah (2012, prix Fipresci à Berlin). Elle est l’auteure des chroniques de voyage Embrasser Yasser Arafat (2011) et des romans Je voudrais qu'on m'efface (2010) et La femme qui fuit, un grand succès critique et public en 2015. Au printemps 2016, elle présentait avec Émile Proulx Cloutier le documentaire scénique Pôle Sud au théâtre l’Espace libre.

 

Cette exposition réalisée par Anaïs Barbeau-Lavalette, dont le nom sera dévoilé en août, sera présentée sur la mezzanine de la salle de la Commune du Marché Bonsecours. Produite par Arkar, la 11e édition montréalaise de l’exposition internationale World Press Photo, présentera au Marché Bonsecours les 150 images lauréates de l’année. Souvent comparé aux Oscars de la photographie, le World Press Photo est le plus prestigieux concours annuel de photographie professionnelle au monde et propose en images un parcours des grands événements de l’année, présentés dans huit catégories.

 

Ayant accueilli plus de 50 000 visiteurs en 2015, l’événement emblématique de la rentrée culturelle montréalaise proposera également de découvrir des expositions complémentaires dont celle d’Oxfam-Québec pour une quatrième année. Cette exposition traite des inégalités sociales et économiques internationales. La mouture 2016 abordera la problématique et les répercussions des paradis fiscaux dans l’écosystème économique mondial, en lien avec sa campagne « À la recherche des milliards perdus ».

 

À propos de la fondation World Press Photo

Fondé en 1955, le World Press Photo est une organisation indépendante et sans but lucratif basée à Amsterdam. La fondation s’engage à développer et à faire progresser des normes élevées en photojournalisme et en documentaire dans le monde entier. Au cours de l’année, l’exposition visite plus de 100 villes dans plus de 45 pays. Le World Press Photo bénéficie du soutien de la Loterie néerlandaise des Codes postaux et est parrainé dans le monde entier par Canon. www.worldpressphoto.org

 

À propos du World Press Photo Montréal

Produite par Arkar, le World Press Photo Montréal est une exposition présentée chaque année au Marché Bonsecours, en partenariat avec Oxfam-Québec, ICI RDI, LaPresse+, Newad et La Vitrine Culturelle, en collaboration avec Nightlife.ca, Urbania, Publicité Sauvage, MTL Blog, l’hôtel Place d’Armes, Glutenberg et Photosynthèse, avec le soutien de la SDC Vieux-Montréal.

www.wppmtl.ca

 

Informations utiles : World Press Photo Montréal

Tous les jours du 31 août au 2 octobre 2016, au Marché Bonsecours (Vieux-Montréal)

De 10 h à 22 h : lundi, mardi, mercredi et dimanche

De 10 h à minuit (nocturnes) : jeudi, vendredi et samedi

www.wppmtl.com | #wppmtl | Facebook | Instagram

1 Comment