Montréal, le mardi 28 août 2018 – La 13e édition montréalaise du plus prestigieux concours annuel de photographie professionnelle, le World Press Photo présente au Marché Bonsecours dans le Vieux-Montréal les 150 images lauréates de l’année 2017 ainsi que des expositions et activités complémentaires. L’exposition est présentée tous les jours, du 29 août au 30 septembre 2018, de 10 h à 22 h, et jusqu’à minuit les jeudis, vendredis et samedis.

Avec un bilan record de 55 000 visiteurs en 2017, l’événement emblématique de la rentrée culturelle montréalaise accueille cette année trois invités d’honneur : le photographe et entrepreneur Alexandre Champagne, porte-parole de cette édition du World Press Photo Montréal, qui exposera son travail photographique sur l’après-tragédie de la grande mosquée de Québec ; le photographe belge Alain Schroeder de l’agence Reporters, lauréat du Premier Prix dans la catégorie Sports ; la photographe américaine Anna Boyiazis, Deuxième Prix dans la catégorie Société.

Pour la 61e édition du World Press Photo, le jury de la compétition, sous la présidence de Magdalena Herrera, directrice de la photographie chez GEO France, a évalué plus de 73 000 images, soumises par plus de 4500 photojournalistes de 125 pays, décernant des prix à 42 photographes de 22 pays.

Le jury avait dévoilé le 14 février dernier les six images en lice pour le prix de la Photo de l’année. Le 12 avril, ce prix a été attribué au Vénézuélien Ronaldo Schemidt de l’Agence France Presse (AFP), pour son cliché d’un manifestant en feu, José Victor Salazar Balza, au cours d’affrontements violents avec les forces de l’ordre, lors d’une manifestation contre le président Nicolas Maduro à Caracas, au Venezuela, le 3 mai 2017.

Ce cliché fait partie de l’exposition internationale qui propose en images un parcours des grands événements de l’année, répartis dans huit catégories : Enjeux contemporains, Société, Environnement, Nouvelles générales, Projets à long terme, Nature, Sports et Portraits.

Les attentats du pont de Westminster à Londres, la libération de Mossoul en Irak durant laquelle des civils ont été pris en otage, l’exode de milliers de réfugiés rohingyas du Myanmar (ex-Birmanie) au Bangladesh pour échapper aux violences, de jeunes réfugiées roms atteintes du syndrome de résignation, la production humaine croissante de déchets au Nigeria, la lutte contre le braconnage des rhinocéros en Afrique du Sud, le sauvetage d’éléphanteaux abandonnés au Kenya et un village bioénergétique en Autriche sont au nombre des sujets abordés.

Présents à Montréal lors de la première semaine, les deux photographes lauréats participeront à des conférences publiques gratuites.

Mercredi 29 août, 10 h à midi | Conférence sur le photojournalisme avec Anna Boyiazis - Dawson College, Amphitheatre 4C.1 – 3040, rue Sherbrooke O. (Métro Atwater) | En anglais

La photographe documentaire américaine Anna Boyiazis est lauréate du Deuxième Prix dans la catégorie Société (Reportage), pour sa série de photographies Trouver la liberté dans l’eau / Finding Freedom in the Water. Ces images, publiées dans le National Geographic (Australie, Allemagne, Italie, Espagne et États-Unis), témoignent de femmes et de jeunes filles qui apprennent à nager pour la première fois à Zanzibar. Boyiazis a passé sept semaines dans le village de Nungwi, un archipel tanzanien baigné par l’océan Indien et peuplé à 98 % de musulmans, avant que les communautés locales ne l’autorisent à documenter les cours de natation offerts par l’ONG Panje Project.

Les champs d’intérêt de Boyiazis comprennent les droits humains, la santé publique et la condition des femmes et des jeunes filles. Elle est entre autres collaboratrice pour GEO France, GEO Allemagne, Marie Claire, Médecins Sans Frontières, National Geographic, Neue Zürcher Zeitung, Stern et UNICEF. Elle a notamment exposé au Taylor Wessing Photographic Portrait Prize 2017 (National Portrait Gallery, Londres) et à la Biennale de La Havane (Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam, La Havane).

Jeudi 30 août, 18 h à 19 h 30 | Le sport comme phénomène social avec Alain Schroeder - Pavillon J-A-De Sève, salle DS-R510 – 320, rue Ste-Catherine E. (Métro Berri-UQAM) - Anna Boyiazis, Robert Frosi et Matthieu Rytz

Alain  Schroeder  est  un  photojournaliste  belge  né  en  1955.  En  1989,  il  fonde  l’agence  Reporters. Il  a  illustré  plus  de  30  livres  dédiés,  entre  autres,  à  la  Chine,  à  la  Perse,  à  la  Renaissance,  à  la  Rome  antique,  à  la  Thaïlande,  à  la  Toscane,  à  la  Crète,  au  Vietnam,  à  Budapest,  à  Venise  ainsi qu’aux  jardins,  abbayes  et  sites  naturels  en  Europe.  Ses  photos  sont  notamment  parues  dans  National  Geographic,  GEO  et  Paris  Match.  Il  a  remporté  de  nombreux  prix  internationaux. 

Alain  Schroeder  est lauréat  du  1er  Prix  dans  la  catégorie  Sports  pour  son  reportage  photo  intitulé  Enfants  jockeys. Prises  en  septembre  2017,  les  photographies  témoignent  du  quotidien  de  garçons  de  cinq  à  dix  ans  montant,  sans  selle,  de  petits  chevaux,  pieds  nus  et  avec  très  peu  de  protection,  durant  les  courses  de  Maen  Jaran,  sur  l’île  de  Sumbawa,  en  Indonésie.  

À propos du World Press Photo

Créée en 1955, la Fondation World Press Photo est une organisation indépendante et sans but lucratif dont le siège social est situé à Amsterdam. La Fondation s’engage à développer et à faire progresser des normes élevées en photojournalisme et en documentaire dans le monde entier. Le World Press Photo bénéficie du soutien de la Loterie néerlandaise des Codes postaux et est parrainé dans le monde entier par Canon.

L’exposition fait chaque année le tour du monde dans 100 villes et 45 pays, attirant plus de 4 millions de visiteurs. Quatre villes canadiennes accueillent en 2018 la prestigieuse exposition : Ottawa (Musée canadien de la guerre, du 20 juillet au 12 août), Montréal (Marché Bonsecours, du 29 août au 30 septembre), Toronto (Brookfield Place, du 2 au 22 octobre) et Saguenay (La Pulperie, du 19 octobre au 11 novembre).

 Expositions complémentaires du World Press Photo Montréal

En complément de l’exposition du World Press Photo, l’événement montréalais présente, sur l’espace Mezzanine, trois expositions et trois installations.

Photos Dans la rue

Présentée pour une première fois, l’exposition Photos Dans la rue est le résultat d’un projet d’ateliers photographiques mis sur pied pour de jeunes sans-abri ou en situation précaire qui fréquentent le centre de jour et la salle d’art de l’organisme Dans la rue. Durant ces ateliers, échelonnés sur plusieurs mois à partir de l’automne 2017, une trentaine de photographes ont pu composer une mosaïque d’images d’où a jailli la volonté de pulvériser les stéréotypes, favorisant l’essor d’une société plus juste, plus inclusive, plus sensible. À travers leur regard et la lentille d’appareils prêtés, ils ont réalisé des portraits et capté des moments de leur quotidien à Montréal. Souhaitant donner un moyen d’expression à ces personnes souvent marginalisées, les photographes Alexandre Lepage et Alejandra Ariza ont réalisé bénévolement ce projet, avec la collaboration de Monica Mandujano, intervenante psychosociale, responsable de l’atelier d’art du centre de jour Dans la rue.

Alexandre Lepage, qui a lui-même vécu une période d’itinérance et des problèmes de toxicomanie, avait à cœur de partager sa passion en créant et en animant ces ateliers. Alejandra Ariza, dont l’intérêt photographique explore les questions sociales souvent négligées, s’est quant à elle donné la mission d’exposer et de propager la réalité de ces jeunes. Les résultats ont franchi la frontière des espérances. Une véritable rencontre s’est produite. Une connexion forte, entre technique, créativité et humanité.

Après-coup : l’après-tragédie de la grande mosquée de Québec

En janvier 2017, profondément touché par les attentats à la grande mosquée de Québec, le photographe et entrepreneur Alexandre Champagne démarre une campagne de sociofinancement. En quelques jours, il recueille plus de 40 000 dollars. Tissant des liens privilégiés avec la communauté, il documente en photos l’après-tragédie, auprès des victimes et de leurs proches. Plus de 20 images sont présentées pour la première fois.

Regards d’Oxfam-Québec

Pour une septième édition, Oxfam-Québec s’associe au World Press Photo Montréal pour présenter son exposition Regards, qui met en lumière 45 ans de réalisations auprès des femmes, dans leur lutte pour l’égalité à travers le monde.

« Avoir 45 ans signifie que des millions de personnes ont pu retrouver leur dignité humaine grâce à l’appui de la population d’ici. Ce sont également des heures incalculables de travail effectué par nos équipes passionnées, tant au Sud qu’au Nord. Ce sont autant d’années d’expérience et de maturité qui nous permettent de relever les défis complexes d’aujourd’hui, afin de bâtir un monde juste et sans pauvreté », souligne Denise Byrnes, directrice générale d’Oxfam-Québec.

 Trois installations produites par ICI RDI, La Presse+ et Planète+

ICI RDI présente, en collaboration avec MASSIVart, une installation destinée à témoigner du travail de ses correspondants à l’étranger ainsi que de l’équipe de RAD. La Presse+ et Planète+ offrent également des contenus d’exposition en lien avec leur mission.

ICI RDI

Des camps de réfugiés rohingyas à la crise en Catalogne, l’exposition montre sous un éclairage nouveau certains événements ayant marqué l’actualité internationale récente. Les visiteurs peuvent aussi découvrir des reportages réalisés par RAD, le laboratoire de journalisme de Radio-Canada.

La Presse+

Le 9 août 2008, Fredy Villanueva, 18 ans, est tué par la police à Montréal-Nord. Dès le lendemain, des émeutes menées par une jeunesse en colère éclatent. Dix ans plus tard, La Presse expose le Montréal-Nord d’aujourd’hui à travers les yeux d’une équipe de basketball. Une équipe formée de jeunes battants, qui ne l’ont pas facile. Ni sur le terrain. Ni dans la vie. Photojournaliste : Martin Tremblay ; journaliste : Caroline Touzin.

Planète+

En cette ère où les plateformes numériques offrent un grand choix aux amateurs de documentaires, Planète+ mise sur sa programmation pour piquer la curiosité des Québécois. Dans l’espace Planète+, aménagé sur la mezzanine du Marché Bonsecours, le public sera invité à participer à un quiz inspiré par cette programmation.

NOUVELLE EXPÉRIENCE DE VISITE EN 2018 : NOUVEL ÉCLAIRAGE ET PHOTOS SUSPENDUES

En partenariat avec le Marché Bonsecours, l’équipe du World Press Photo Montréal a investi dans l’acquisition d’un tout nouveau système d’éclairage et a suspendu la majorité des photos au plafond, de manière à créer un environnement visuel d’une qualité supérieure aux années précédentes.

Comment