Montréal, le lundi 7 mai 2018 – L’équipe du World Press Photo Montréal annonce que le photographe et entrepreneur Alexandre Champagne sera le porte-parole de son édition 2018, qui sera présentée au marché Bonsecours du 29 août au 30 septembre prochain. Alexandre Champagne exposera à cette occasion ses photographies sur l’après-tragédie de la grande mosquée de Québec.

 

Le World Press Photo Montréal a accueilli en 2017 plus de 55 000 visiteurs. La grande exposition internationale, qui visite plus de 100 villes de 45 pays, présentera les 125 images lauréates de l’année, dont le Grand Prix de l’année 2018 attribué au photographe vénézuélien Ronaldo Schemidt. Plusieurs expositions supplémentaires seront également proposées dans l’espace Mezzanine du marché Bonsecours.

« Je suis touché et honoré d’être le porte-parole d’un événement qui fait partie de ma vie, de manière significative, et pour lequel j’ai un attachement sincère et profond », commente Alexandre Champagne.

« Alexandre est un très grand fan de l’exposition. Il y revient plusieurs fois par année, avec un œil, une sensibilité et un enthousiasme exceptionnels. En plus de ses talents de photographe et de son implication sociale, à la fois discrète et concrète, il cherche à rendre la photo accessible, sans prétention, à l’image de ce que notre équipe souhaite partager », souligne Matthieu Rytz, producteur de l’événement montréalais. Sébastien Ricard, Anaïs Barbeau-Lavalette, Samian, Yves P. Pelletier et Dennis Trudeau ont tour à tour été porte-parole de l’événement.

Exposition de photos sur l’après 29 janvier 2017

Fin janvier 2017, profondément touché par les attentats à la grande mosquée de Québec, Alexandre Champagne démarre une campagne de sociofinancement. En quelques jours, il recueille plus de 50 000 dollars. Tissant des liens privilégiés avec la communauté, il documente en photos l’après-tragédie auprès des victimes et de leurs proches. Quelques-unes de ces images seront présentées sur la mezzanine du marché Bonsecours.

Depuis quatre ans, l’équipe du World Press Photo Montréal offre à son porte-parole ou à un organisme montréalais une partie de son espace d’exposition pour un projet photographique. Le public a pu découvrir en 2017 Premières impressions : Montréal vue par de jeunes Syriens, une quarantaine de photos prises par 12 adolescents syriens établis depuis peu à Montréal; en 2016 Je ne viens pas de l’espace de l’auteure Anaïs Barbeau-Lavalette et du photographe Guillaume Simoneau, sur les nouveaux arrivants syriens à Montréal; en 2015 Quand le cinéma crée des ponts du Wapikoni mobile, des vidéos de jeunes cinéastes des Premières Nations et des photos de Samian.

À propos d’Alexandre Champagne

Né au Québec en 1985, Alexandre Champagne fait de la photographie depuis l’âge de sept ans, d’abord sur pellicule, s’initiant également à l’art de la chambre noire. En 2013, il lance avec sa conjointe Marilou Bourdon le blogue de recettes et d’art de la table Trois fois par jour, né de la volonté d’améliorer la relation des citoyens avec la nourriture. Trois fois par jour rayonne depuis sur plusieurs plateformes (web, magazines, livres et télé).

Alexandre Champagne a assisté à chacune des éditions du World Press Photo Montréal. Reconnu pour la composition et l’esthétisme de ses images, il réalise ses propres projets depuis 2017. Il est propriétaire d’un studio photographique, où il réalise des contrats commerciaux mais aussi philanthropiques, soucieux de redonner à la communauté. Il enseigne la photographie et finalise un premier livre sur le sujet, pour permettre au plus grand nombre de se familiariser avec le potentiel photographique des téléphones intelligents. La parution de ce livre, intitulé L’art de réussir toutes ses photos avec son téléphone cellulaire, est prévue pour l’automne 2018 aux Éditions Cardinal.

Comment