Montréal, le 14 août 2018 – Présentée tous les jours au Marché Bonsecours, du 29 août au 30 septembre, la grande exposition du World Press Photo Montréal accueillera cette année deux photographes de prestige, soit le Belge Alain Schroeder de l’agence Reporters, lauréat d’un Premier Prix dans la catégorie Sports, et l’Américaine Anna Boyiazis, Deuxième Prix dans la catégorie Société. Rappelons également que le porte-parole de cette 13e édition montréalaise du World Press Photo sera le photographe et entrepreneur Alexandre Champagne.

Ayant accueilli plus de 55 000 visiteurs en 2017, l’événement emblématique de la rentrée culturelle montréalaise présentera les 125 images gagnantes de l’année 2017 ainsi que plusieurs expositions supplémentaires dans l’Espace Mezzanine du Marché Bonsecours. Souvent comparé aux Oscars de la photographie, le World Press Photo est le plus prestigieux concours de photographie professionnelle au monde. Plus tôt cette année, le jury a évalué plus de 73 000 images soumises par plus de 4500 photojournalistes de 125 pays.

Alain Schroeder : à Montréal du 26 au 31 août

Alain Schroeder est un photojournaliste belge né en 1955. En 1989, il fonde l’agence Reporters (www.reporters.be). Il a illustré plus de 30 livres dédiés, entre autres, à la Chine, à la Perse, à la Renaissance, à la Rome antique, à la Thaïlande, à la Toscane, à la Crète, au Vietnam, à Budapest, à Venise et aux jardins, abbayes et sites naturels en Europe. Ses photos sont notamment parues dans National Geographic, Geo et Paris Match. Il a remporté de nombreux prix internationaux.

Lauréat du 1er prix dans la catégorie Sports pour son reportage photo intitulé Enfants jockeys, le photographe belge Alain Schroeder sera donc à Montréal du 26 au 31 août afin de participer à divers événements. Photographiées en septembre 2017, les images témoignent du quotidien de garçons de cinq à dix ans montant, sans selle, de petits chevaux, pieds nus et avec très peu de protection, durant les courses du Maen Jaran, sur l’île de Sumbawa, en Indonésie.

Anna Boyiazis : à Montréal du 27 au 30 août

La photographe documentaire américaine Anna Boyiazis sera elle aussi à Montréal pour présenter sa série de photographies Trouver la liberté dans l’eau (« Finding Freedom in the Water »), qui a remporté le Deuxième Prix dans la catégorie Société (« People »). Ces images, publiées dans le National Geographic (Australie, Allemagne, Italie, Espagne et États-Unis), témoignent de femmes et de jeunes filles qui apprennent à nager pour la première fois à Zanzibar. Boyiazis a passé sept semaines dans le village de Nungwi, un archipel tanzanien à 98% musulman baigné par l’Océan Indien, avant que les communautés locales ne l’autorisent à documenter les cours de natation offerts par l’ONG Panje Project.

Les champs d’intérêt de Boyiazis comprennent les droits humains, la santé publique et la condition des femmes et des jeunes filles. Elle collabore entre autres à GEO France, GEO Allemagne, Marie Claire, Médecins Sans Frontières, National Geographic, Neue Zürcher Zeitung, Stern et UNICEF. Parmi ses expositions les plus importantes, mentionnons le Taylor Wessing Photographic Portrait Prize 2017, la National Portrait Gallery, Londres, et la Biennale de La Havane, Centro de Arte Contemporáneo Wifredo Lam, Cuba.

Alexandre Champagne, porte-parole du World Press Photo Montréal 2018

Le photographe et entrepreneur Alexandre Champagne est le porte-parole de l’édition 2018 du World Press Photo Montréal. Ce dernier exposera aussi à cette occasion ses photographies sur l’après-tragédie de la grande mosquée de Québec. Profondément touché par ces attentats, Champagne a lancé une campagne de socio-financement qui a recueilli plus de 50 000 dollars en quelques jours. Tissant des liens privilégiés avec la communauté, il documente en photos l’après-tragédie auprès des victimes et de leurs proches.

Champagne fait de la photographie depuis l’âge de sept ans, d’abord sur pellicule, s’initiant très tôt à l’art de la chambre noire. En 2013, il lance avec sa conjointe Marilou Bourdon le blogue de recettes et d’art de la table Trois fois par jour, qui rayonne depuis sur plusieurs plateformes. Reconnu pour la composition et l’esthétisme de ses images, il réalise ses propres projets depuis 2017. Propriétaire d’un studio photographique, il signe des contrats commerciaux mais aussi philanthropiques, soucieux de redonner à la communauté. La parution de son premier livre sur la photo, intitulé L’art de réussir toutes ses photos avec son téléphone cellulaire, est également prévue cet automne aux Éditions Cardinal.

Partenaires de l’édition 2018 du World Press Photo Montréal

L’exposition du World Press Photo Montréal est produite par Arkar, en partenariat avec Oxfam-Québec, ICI RDI, La Presse+, Planète+, Newad, La Vitrine culturelle, Nightlife.ca, Publicité Sauvage, L’Itinéraire et Urbania, avec le soutien de la SDC Vieux-Montréal.

Comment